Construction véranda : une législation avantageuse

Construction véranda : une législation avantageuse

Se lancer dans l’aventure de la construction de véranda est un projet devenu assez commun. En effet, cette extension de maison représente un excellent compromis et rapport qualité/prix car elle a le mérite d’agrandir considérablement la maison grâce à une pièce à vivre supplémentaire toute l’année (grâce aux nouveaux matériaux d’isolation utilisés) sans avoir le coût financier d’une maison avec une pièce en plus. On fait le point sur la législation en matière de véranda.

Construction de véranda : permis de construire ou pas ?

Depuis le 1er janvier 2012, une nouvelle loi est en vigueur concernant la construction de véranda. Il faut retenir que vous n’aurez pas besoin de permis de construire dans ces cas :

  • la construction de la véranda est inférieure à 20m²
  • la construction de la véranda est inférieur à 40m² et un P.L.U (Plan Local d’Urbanisme) est en place dans votre commune

Il convient cependant de prévenir chaque mairie de la commune via une déclaration préalable de travaux (environ un mois de délais). De plus, certaines communes imposent le permis de construire pour une surface moindre. Il est donc important de contacter les services d’urbanisme de votre localité pour être sûr de la marche à suivre. En revanche si la construction de la véranda est supérieure à 40m², il sera obligatoire d’obtenir un permis de construire de la part de la commune.

Avant de mettre votre projet sur les rails, vous devrez donc remplir une déclaration préalable de travaux de la véranda avec le formulaire Cerfa n°13703*07 et éventuellement faire votre demande de permis de construire via le formulaire Cerfa n°13406*07

Véranda – Source : Akena

L’impact du P.L.U est des réglementations thermiques

Depuis le 1er janvier 2013, les  constructions de véranda doivent répondre à la nouvelle réglementation thermique RT 2012. De plus, si la construction doit se faire au sein d’une copropriété, des matériaux peuvent être imposés ou carrément interdits.

Si vous habitez également dans une commune où le revêtement de la toiture est préconisé comme l’ardoise vous n’aurez donc pas le choix pour votre véranda de façon à ce que cette dernière s’intègre parfaitement dans le prolongement de la maison. De même, si vous habitez proche d’un monument historique ou d’une zone protégée, votre projet de construction devra être validé par les architectes des Bâtiments de France. Vous n’aurez ainsi pas le choix des matériaux, ce qui influera sur le prix de votre véranda.Par ailleurs, dans certaines communes ou si votre projet de construction de véranda est supérieur à 100m², vous devrez faire appel à un architecte.Vous trouverez ces indications dans le P.L.U de votre commune.

Bon à savoir, selon les matériaux de construction choisi et la surface voulu, votre projet de véranda vous coûtera entre 10 000 et 55 000 euros environ. Enfin le coût moyen au m² d’une véranda sur-mesure est de 2 000 euros.

Laisser un commentaire

*