Une maison bioclimatique : c’est quoi au juste ?

Depuis ces dernières années, on voit apparaître le concept de maison bioclimatique sur plusieurs supports à commencer sur les brochures des constructeurs de maisons. Une maison bioclimatique, c’est quoi au juste ? On fait le point sur cette appellation.

interieure-maison-bioclimatique-luminosite

Maison bioclimatique : quelle définition ?

La maison bioclimatique est un concept architectural de constructions de maisons consistant à profiter du site et de l’environnement de la maison à bâtir dans le but de réduire sa consommation énergétique. Ce principe remet sur le devant de la scène des façons de procéder simples et efficaces, chargées de bon sens, délaissées hélas depuis de nombreuses années. Plusieurs critères sont pris en compte pour concevoir et construire une maison bioclimatique comme l’orientation de la maison et la qualité du choix des matériaux.

 maison-bbc

L’implantation de la maison, un critère décisif !

Avant le démarrage des travaux, il est incontournable de déterminer l’implantation et l’orientation sur le terrain dans le Rhône ou ailleurs de la maison en devenir. Pour optimiser les dépenses énergétiques, l’orientation de la façade principale de la maison doit être plein sud de manière à pouvoir gérer au mieux les apports solaires journaliers. Le principe d’une maison bioclimatique: qu’elle soit autosuffisante en matière d’énergie, en d’autres termes qu’elle régule seule sa température. De manière à capter le plus de rayons du soleil, on optera pour de grandes baies vitrées pour laisser pénétrer les rayons. Au nord, à l’inverse, on réduira les ouvrants et les fenêtres pour se prémunir du vent souvent très froid et de l’absence de soleil. Les derniers points cardinaux restants qui sont l’ouest et l’est voient le soleil se lever et se coucher, il faut dans ce cas prévoir des ouvrants plus petits pour ne pas être gêné.

maison-exterieure

Le choix des matériaux, en faveur de la planète

Pour faire face aux intempéries, la nature n’a pas dit son dernier mot pour protéger une maison. Planter des arbres et des haies au nord pourront empêcher le vent glacial de s’abattre sur le lieu de vie. Certains types d’arbres poussent très hauts et restent feuillus même l’hiver pour faire barrage à l’air froid. A l’inverse au sud, on privilégiera les arbres, arbustes et haies qui perdent leurs feuillent durant l’hiver pour tirer profit au maximum des rayons du soleil.

Une maison bioclimatique, oui mais pour quelles économies ?

Construire une maison climatique relève de beaucoup de bon sens à la conception des plans. Moins d’ouvrants au nord pour plus les concentrer au sud est un des grands principes pour optimiser sa facture énergétique et sa luminosité intérieure. Les pièces de vie comme le salon, la salle à manger ou encore la cuisine trouveront donc leur espace plus au sud alors que le garage, les placards muraux ou encore l’escalier liant le premier et deuxième étage seront placés plus au nord. Les experts parlent jusqu’à 20% d’économies énergétiques avec une maison bâtie sur la base d’une conception bioclimatique.

Pour faire appel à un constructeur de maison individuelle dans le Rhône, rendez-vous sur : maisons-vivreplus.fr

Laisser un commentaire

*