Qu’est-ce que l’éco-rénovation ?

Qu’est-ce que l’éco-rénovation ?

De nos jours, l’environnement est au coeur des préoccupations de chacun. En outre, la rénovation énergétique de l’habitat permet à la fois d’agir pour le climat mais aussi pour le bien-être d’un logement. Un geste doublement bénéfique en somme. Le point.

L’éco-rénovation : définition

eco-renovation-maison

L’éco-rénovation consiste à redéfinir les systèmes de chauffage, la climatisation, la ventilation et l’isolation afin de diminuer la consommation d’énergie. Sur le long terme, il s’agit de faire baisser les diverses factures, d’améliorer le confort et de revaloriser le patrimoine.

Il est donc nécessaire de privilégier l’isolation en utilisant des matériaux sains et non nocifs pour l’éco-système ainsi que les énergies renouvelables en profitant d’équipements économes.

L’isolation thermique écologique

Pour s’inscrire dans une démarche d’éco-construction ou d’éco-rénovation, il est nécessaire de ne pas choisir un isolant uniquement sur la base de ses propriétés thermiques, techniques et économiques. Il y a en effet lieu d’évaluer son impact environnement – ainsi que sur la santé – tout au long de sa vie :

  • En tenant compte de l’énergie grise (renouvelable et non renouvelable) consommée sur l’ensemble de son cycle de vie ;
  • En tenant compte des différentes émissions (gaz à effet de serre, gaz acidifiant, gaz à formation d’ozone, etc) sur l’ensemble du cycle de vie ;
  • En tenant compte des matières premières et de l’eau consommée ;
  • En tenant compte des substances nocives utilisées pendant la fabrication et la mise en oeuvre (solvants, Composés Organiques Volatiles (COV), etc) ;
  • En estimant les émissions de COV, formaldéhydes et autres produits nocifs ;
  • En appréciant les possibilités de recyclage pour la phase de déconstruction.

La prise en compte de chacun de ces paramètres conduit à l’utilisation d’isolants dit “écologiques” tels que :

  • Les isolants à base de cellulose : à base de papier recyclé, leur conductivité est comparable à celles des laines minérales ;
  • Les isolants sous forme de laine d’origine végétale ou animale : laines en fibre de coco, de lin, de chanvre, de bois ou en mouton ;
  • Les isolants à base de minéraux : liège, chaux-chanvre ;
  • Les isolants à base d’air en suspension utilisés pour les isolations par mousse projetée lors de l’isolation de combles perdus, par exemple.

Les aides financières

eco-renovation-financement

De nombreux dispositifs sont disponibles pour le financement d’équipements relatifs à l’isolation thermique. Vous pouvez en effet :

  • Obtenir un crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) : ce crédit d’impôt permet de déduire de ses impôts sur le revenu 30% des dépenses d’équipement et éventuellement de main d’oeuvre pour certains travaux de rénovation énergétique ;
  • Demander un éco-prêt à taux zéro pour la réalisation de l’éco-rénovation ;
  • Demander les aides des fournisseurs d’énergie ;
  • Demander l’aide du programme Habiter mieux, sous conditions.

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à consulter le site de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) : http://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-occupants/etre-mieux-chauffe/

Enregistrer

Laisser un commentaire

*